Logo

Les baluchonneuses


Faites un don

photo de groupe extérieur-3

Qui sont les baluchonneuses? Pourquoi ces femmes font-elles ce travail? Quel sens trouver auprès des personnes atteintes de démence?


Danielle Archambault

Je suis heureuse de mettre mon bagage d’expériences au service des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. C’est pour moi la meilleure école pour apprendre et progresser. J’y trouve un grand enrichissement personnel. Mon but est de créer dans les différents milieux que je côtoie une ambiance chaleureuse, agréable, où la qualité de présence est au premier plan. Je suis de nature généreuse, créative, enjouée. On me reconnaît une grande souplesse d’adaptation et une capacité à gérer l’inattendu avec calme et débrouillardise.


Linda Blais

C’est pour moi un grand bonheur et un immense privilège de partager l’intimité des familles dont un membre est atteint de la maladie d’Alzheimer. À titre de Baluchonneuse, je permets à l’aidant de prendre un repos bien mérité. D’ailleurs, il n’a pas à se sentir coupable de s’offrir un petit répit. C’est en prenant soin de soi qu’on peut mieux prendre soin des autres. J’observe régulièrement la belle générosité des aidants et je suis remplie d’admiration pour tout l’amour dont ils font preuve. Dans mon rôle d’accompagnatrice, je suis heureuse de contribuer à leur bien-être et de partager de très beaux moments avec les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.


Aline Bouété

Étant de nature philanthrope, le baluchonnage vient rencontrer en tout point mon désir d’aider et de prendre soin des autres. Partager des moments exceptionnels avec des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, et avoir la possibilité d’offrir un peu de répit à ces aidants naturels, est un grand privilège. C’est un honneur de savoir que ces familles nous accordent leur confiance en nous permettant d’entrer dans leur intimité. L’écoute, le partage et une relation de confiance sont des concepts que j’appliquerai sans me lasser. Mon souhait est de prendre soin de chaque personne en vivant chaque moment de façon unique.


Docile Brassard

Baluchonner me permet de vivre au quotidien, dans le moment présent, dans chaque instant. J’aime beaucoup aider les autres. J’ai une bonne écoute et je m’adapte facilement. Pour moi, baluchonner, c’est merveilleux.


Dominique Brunet

Une porte qui s’ouvre sur la vie de familles impliquées, aimantes et me voilà qui emprunte leur quotidien le temps d’un répit. À l’écoute, soutenue par des années d’expériences, je m’engage à accompagner le mystère de ces hommes et ces femmes atteints de la maladie d’Alzheimer dans le respect de leurs différences, avec douceur et créativité. Je ferai du temps mon allié le plus précieux pour créer des liens de confiance entre les cœurs,  avec ou sans les mots, pour prendre le temps d’écrire dans l’ici et maintenant, une nouvelle page de leur histoire.  Je crois aux petits bonheurs partagés autour d’une photo, d’une fleur, d’un coucher de soleil qui allument des étincelles dans leurs yeux comme autant de guides pour nous conduire dans leur monde nouveau.


Marie Caron

Je crois en l’amour inconditionnel de ces personnes à qui la maladie a volé à petites doses leur mémoire, leur parole et leur vitalité. Par une longue expérience, j’ai appris à découvrir chez la personne atteinte ce qui lui reste plutôt que ce qu’elle a perdu. C’est de cette façon que j’apprends à l’accompagner. Pour moi, la famille et l’aidant restent mes références essentielles.

Je suis une femme de cœur, sensible et calme. Mon écoute et ma patience sont mes forces. Je suis aussi de celles qui chantent souvent, j’utilise l’humour comme dans une recette, juste assez pour que ce soit bon. Lorsque je suis avec votre être cher, je l’accompagne là où il va, le rassure lorsqu’il se perd, le console dans ses moments de tristesse. Au plaisir de se voir bientôt.


Emmanuelle Claisse

Parfois, on a besoin de s’éloigner, pour se retrouver soi-même et aimer mieux. Parfois, on croit qu’on n’en pleut plus.

Alors, pour mieux voir, souffler un peu, et voir qu’on aime encore, on part.

Car tout le monde compte. Laisser nous vous aider.


Ginette Deraîche

Je suis extrêmement  heureuse  d’avoir joint la merveilleuse équipe de Baluchon Alzheimer. Depuis toujours, je suis consciente qu’il est salutaire de vivre le moment présent, bien que ce ne soit pas toujours facile de le mettre en dans cette vie si trépidante. Vivre au quotidien avec ces personnes de cœur que sont celles atteintes de l’Alzheimer me confirme que c’est vrai. Pour donner le meilleur de soi, le moment présent est notre allier le plus puissant. Avec  douceur et amour, nous sortons de la vie de ces personnes toujours plus riche de connaissances inestimables.


Ginette Desbiens

Ayant travaillé pendant vingt ans en centre de soins de longue durée auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, j’ai gardé l’amour de ces gens. Aussi, je souhaite faire un long chemin comme baluchonneuse. La flamme, l’amour de ces gens différents, est toujours vivante en moi.


Diane Drouin

« Lorsqu’une personne est atteinte de la maladie d’Alzheimer, c’est aussi tout son entourage qui risque d’être touché. »
Le répit est l’un des moyens qui vous est offert pour vous soutenir dans ce parcours.
Pendant votre absence, je mets mes compétences à profit afin d’assurer le bien-être et la sécurité de votre proche. À votre retour, suite au quotidien que nous avons partagé, je vous fais un compte rendu écrit de situations particulières qui se sont présentées en cours de baluchonnage. « J’aime ces gens étranges qui ont des trous dans leur mémoire. » Marie Gendron


Louiselle Giroux

Accompagner pendant 7, 10 ou 14 jours une personne dont la mémoire est atteinte, m’apprend à entrer dans mon coeur, à rejoindre cette personne dans son coeur, à communiquer dans cet espace entre nous deux qui est aussi un coeur. Vivre avec cette personne dans une écoute différente, toucher chaque fois une limite en moi, c’est une expérience de profond développement personnel.


Laura Hickey

Je veux faire une différence dans la vie des gens et rendre la vie plus facile aux aidants et à leur proche. Je crois que je peux utiliser mon temps pour faire de bonnes choses. Cela me met le coeur en paix de savoir que je peux aider par mon travail chez Baluchon Alzheimer.


Raymonde Labreque

On ne sait jamais ce que la vie nous réserve… la mienne m’a amenée sur le chemin de Baluchon Alzheimer.  Être là pour la personne que vous aimez et l’accompagner pour quelques jours afin que vous puissiez vous reposer, voilà ma mission.  Au plaisir de vous rendre ce service.

Ce que la raison ne comprend plus, le cœur lui le comprend.


Sylvie Lapointe

Mes expériences personnelles ainsi que de travail m’ont conduite à Baluchon Alzheimer. Important pour moi est mon désir de prendre davantage le temps;  le temps d’être à l’écoute dans un grand respect de la personne.  Ce qu’elle vit et ce qu’elle a vécu, ce qu’elle est et ce qu’elle a été, sont autant de richesses où il m’est permis de puiser.  Présente et attentive  aux besoins exprimés ou non par la personne atteinte, j’ai l’opportunité de contribuer à son mieux être.


France Lebrun

Baluchonner est un travail de cœur et d’amour. J’ai choisi de devenir baluchonneuse pour aider les gens à la maison afin qu’ils n’aient pas à faire héberger leur proche. Ayant moi-même été aidante auprès de mon conjoint décédé du cancer et d’une amie qui a fait un accident vasculaire massif et qui est décédée dans mes bras, je souhaite apporter mon soutien à l’aidant et lui permettre d’avoir du bonheur à la maison. À une dame de cent ans, atteinte de l’Alzheimer, qui me demandait : Est-ce que tu as peur que je meure dans mon sommeil? J’ai répondu que je me sentais privilégiée de pouvoir l’accompagner jusque-là.


Ginette Lecouteur

Accompagner une personne dans son environnement me place déjà dans l’antichambre de son être. Ces personnes savent me dire sans détour, parfois sans parole,  les indications qui me mènent à la route de leur cœur, de leur âme.

Afin de  partager cette route, j’emprunte différents sentiers : la créativité, la douceur, la patience, le silence, favorisant ainsi l’écoute dans son essence. Cette écoute que nous tous comme genre humain réclamons, peu importe notre condition. J’aime laisser en héritage à la personne accompagnée et à ses aidants le sentiment de leur avoir donné le meilleur de moi-même. En refermant la porte de leur demeure, je repars les bras remplis de gratitude pour leur contribution à ma propre évolution. « Tout le monde a besoin des autres, mais nous ne le savons pas toujours. » Albert Jacquard


Danye Néron

Depuis 2011, j’ai le privilège de partager le quotidien avec des personnes exceptionnelles qui sont atteintes de la maladie d’Alzheimer. Ma nature calme, patiente et parce que j’aime être l’écoute des autres et les aider me rendent sensible à la réalité des personnes atteintes et de leurs proches.

Il me fait un grand plaisir de me joindre à la belle équipe de Baluchon Alzheimer et je souhaite pouvoir vous apporter un petit moment de répit et de ressourcement bien mérité en veillant sur votre proche pendant votre absence.


Carole Pelletier

Chaque baluchonnage est un voyage magnifique vers l’inconnu, vers l’insaisissable et surtout, le plaisir de découvrir cette femme, cet homme avec qui je vais partager la vie durant plusieurs jours. Parfois des échanges très riches, parfois des silences remplis de mystère. Mais à chaque fois, l’émerveillement de tant de richesses, l’apprivoisement d’un monde, d’un lieu, d’une histoire.

J’aime toutes ces facettes de l’accompagnement et c’est un plaisir renouvelé à la minute où je franchis une nouvelle porte.


Johanne Proulx

Baluchonner me permet de vivre des moments privilégiés avec des gens qu’autrement je n’aurais jamais eu le bonheur de rencontrer. Baluchonner me fait également entrer dans la solitude de la personne aidante. En comprenant sa solitude et en lui offrant mon aide, j’espère créer une brèche qui lui permettra de croire que la vie avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer reste possible, dans la mesure où elle s’accorde du temps à elle-même. Baluchonner me donne un sentiment de réalisation, donne du sens à la vie et l’enrichit.


Josée Tremblay

Baluchon Alzheimer me permet de faire de beaux voyages au cœur de l’humain. Peu importe la maladie, le cœur est toujours capable d’aimer et a toujours besoin d’amour. Mon expérience d’aidante auprès de ma mère, atteinte de la maladie d’Alzheimer, a fait grandir en moi l’amour, la patience et la douceur pour devenir une accompagnatrice sereine, qui aime être la complice du cœur de ces gens si attachants. Ma passion pour la musique apporte une note de gaieté, ravive un parfum de jeunesse et apaise l’âme des personnes que j’accompagne.
Je remercie les aidants pour leur confiance. C’est ce qui me permet de faire un travail que j’aime.


Guylaine Turcotte

Depuis quelques temps j’ai embrassé la fonction de baluchonneuse et ce métier me comble. Il est encore plus beau que je ne le croyais. Pour moi, partir en baluchonnage, c’est comme faire un voyage et surtout un pays à découvrir. Chaque fois que j’accepte un baluchonnage, c’est une personne et une famille que je choisis, que j’ai envie de connaître. J’arrive à profiter pleinement de l’instant présent et je suis persuadée que de beaux moments m’attendent.

Mon espoir : voir des petites étoiles briller dans les yeux des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et mettre un peu de baume dans le coeur des proches aidants.




Copyright © Baluchon Alzheimer MD. 2009 CAKE Communication